La direction de la Banque Africaine de Développement (BAD) a décidé d’accorder un prêt de 49.4 millions d’euros à la STEG.

L’objectif est de relancer le développement du transport du gaz naturel dans la partie ouest du pays. Cela contribuera à améliorer la qualité de la vie pour les populations de ces zones.

Le projet coutera 56.5 millions d’euros et la STEG doit trouver 7.1 millions d’euros et sera réalisé au bout de 5 ans. Un pipeline de gaz sera construit, en partie financé par les fonds saoudiens et Koweitien pour le développement.

Ce réseau a été planifié pour 2009-1016 selon un « Natural Gaz Transportation and distribution Master Plan » qui vise à fournir du gaz pour 100 villes et villages de la région ouest du pays.