L’armée syrienne a repris mercredi leur seule voie d’approvisionnement pour la ville septentrionale d’Alep, a rapporté l’agence de presse officielle SANA. Les forces syriennes ont repris le contrôle de la route clé reliant Alep et les villes de Salamiyeh, Aathrayya et Khanaser après des batailles avec les militants de l’Etat Islamique (EI) qui ont récemment attaqué Khanser dans le but de couper la seule voie d’approvisionnement des forces gouvernementales à Alep. SANA a rapporté que l’armée a infligé de lourdes pertes à l’EI dans les batailles récentes pour reprendre la route.

A la mi-octobre, les forces syriennes ont lancé une offensive de grande envergure dans la campagne australe d’Alep, suite au lancement d’une vaste offensive dans la province centrale syrienne de Homs. La campagne d’Alep a été lancée à partir de trois directions, à savoir les villes de Khan Toman, Jabal al-Azan et Wdaihi. L’armée a repris de nombreux villages au sud d’Alep, à l’aide de frappes aériennes conjointes russo-syrienne. L’Observatoire syrien pour les droits de l’homme a fait savoir que d’intenses combats font toujours rage dans le sud d’Alep. Le groupe d’observation basé au Royaume-Uni a déclaré que les combats se déroulent à quelques 12 km au sud de la ville d’Alep, qui est sculpté entre les forces syriennes dans l’ouest et les rebelles dans l’est. Le but de la campagne militaire à Alep était de sécuriser la route à la ville et de briser le siège imposé par l’EI sur la base aérienne de Koerse dans le sud d’Alep.

Selon Xinhua