Selon le journal électronique, Mondafrique, dont le rédacteur en chef est le journaliste français Nicolas Beau, auteur du livre « La Régente de Carthage », la loge maçonnique, Le Grand Orient, dont le maître actuel est Daniel Keller, loge classée de gauche, contrairement à sa sœur rivale, La Grande Loge, classée à droite, serait entrain « d’essaimer » en Tunisie, selon les propres termes du journaliste.

En effet, des dizaines de nouveaux « frères » seraient initiés secrètement à Paris depuis le départ de Ben Ali. Jusqu’à maintenant, la franc maçonnerie n’a pas encore de présence légale, mais plusieurs « associations » tunisiennes avec une façade caritative seraient chapeautées par des francs maçons en plus de quelques figures du monde culturel et politique.