Tout n’est pas rose au pays de l’Oncle Sam pour la Tunisie qui ne compte pas que des amis. En effet, alors que le Département d’État et la commission des affaires étrangères de la chambre de représentant avaient opté pour le doublement de l’aide économique et militaire à la Tunisie dans la foulée des promesses de soutien suite à l’attentat du Bardo, le Sénat américain en a décidé autrement puisqu’il a ramené l’aide de 134 millions de dollars promis par Obama à seulement 50 millions de dollars donc presque au tiers, alors que cette somme a été approuvée par la chambre des représentants lors d’une séance tenue le 14 juillet 2015. Motif invoqué : Le Département d’État n’a pas suffisamment convaincu les Sénateurs par ses arguments. Et la commission du Sénat de proposer de « détourner » l’aide allouée au Yemen qui n’a pas été utilisée. Et dire que la Tunisie a été désigné pompeusement « Allié stratégique des USA, en dehors de l’OTAN » ce qui a eu pour conséquence de fâcher l’Algérie voisine et embarrasser nos amis Français !

Ceux qui comptent sur l’« ami américain » pour nous sortir du bourbier doivent définitivement se taire. Mais on n’est qu’au début de nos surprises.