Le secrétaire d’Etat aux Affaires arabes et africaines, Touhami Abdouli, a déclaré, samedi à l’Agence TAP, que les pourparlers avec les ravisseurs des fonctionnaires et agents du Consulat général de Tunisie à Tripoli avancent à pas sûrs et vers un dénouement positif.

«Si tout se passe bien, les otages seront probablement libérés pendant la soirée», a-t-il ajouté, relevant qu’il a, personnellement, dirigé les pourparlers avec la partie qui a enlevé les Tunisiens, dont il a refusé de citer le nom afin de but de préserver le bon déroulement des négociations en cours.

Il a déclaré avoir informé les ravisseurs que la condition sine qua non posée par le gouvernement tunisien est d’abord la libération des otages avant de discuter des revendications, précisant que le principale demande des ravisseurs est la libération du Libyen Walid Klib, dirigeant de Fajr Libya et emprisonné en Tunisie.

« En ce qui concerne l’affaire du Libyen Walid Klib, je leur ai expliqué qu’il faut suivre les voies légales», a-t-il dit, ajoutant que « les ravisseurs ont été réceptifs et ont fait preuve de compréhension».

Il a fait savoir que les otages tunisiens sont à Tripoli. Ils  se portent bien et son bien traités. Parmi ces otages, figure le vice-consul général de Tunisie à Tripoli et neuf fonctionnaires tunisiens du Consulat.

Selon TAP