L’organisation al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) a démenti, vendredi, la mort de l’un de ses chefs, l’Algérien Mokhtar Belmokhtar dans un raid américain mené lundi sur la ville d’Ajdabia, dans le nord-est de la Libye.

«Le chef Khaled Abou al-Abbas [surnom de Mokhtar Belmokhtar] est toujours vivant, soutenant ses alliés et narguant ses ennemis», annonce l’AQMI dans un communiqué publié sur des sites «djihadistes».

Le ministère de la Défense américain (Pentagone) et le gouvernement libyen de Tobrouk (Est) avaient annoncé, lundi, la mort de Mokhtar Belmokhtar dans un raid aérien de l’aviation américaine, mené en coordination avec le gouvernement de Tobrouk et qui a «visé une réunion de chefs extrémistes dans la ville d’Ajdabia (nord-est)».

Belmokhtar est le chef, depuis plusieurs années, de groupes armés affiliés à l’AQMI et est également actif au nord du Mali.

Selon AA