Le groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) basé au Yémen a confirmé mardi que son chef Nasser al-Wahishi avait été tué dans une attaque de drone américaine au Yémen.

Dans une vidéo mise en ligne mardi, un porte-parole d’AQPA a confirmé que Nasser al-Wahishi et deux de ses hommes avaient été tués dans une attaque de drone américaine. La date et le lieu de l’incident n’ont pas été précisés.

Qassem al-Rimi, chef militaire d’AQPA, a été élu par le conseil de la Choura du groupe pour remplacer Nasser al-Wahishi, selon la même source.

Deux responsables de sécurité basés à Sanaa ont déclaré à Xinhua lundi sous couvert d’anonymat que Nasser al-Wahishi avait été tué vendredi dernier avec plusieurs membres d’Al-Qaïda à Mukalla, chef-lieu de la province yéménite de Hadramount (sud-est).

Les médias locaux ont également confirmé la mort de Nasser al-Wahishi.

Cette perte porte un coup dur à la branche d’Al-Qaïda au Yémen, considérée par Washington comme le réseau terroriste le plus dangereux au Moyen-Orient. Nasser Al-Wahishi avait été nommé commandant adjoint d’al-Qaïda en 2013 et semblait être le successeur du chef du réseau, Ayman al-Zawahiri.

Sous la direction de Nasser al-Wahishi, AQPA a perpétré plusieurs attaques dans des pays occidentaux, dont les attentats contre l’hebdomadaire français Charlie Hebdo en janvier dernier.

Selon Xinhua