C’est du moins l’objectif de Federica Mogherini, le haut représentant de l’Union Européenne, qui a effectué Jeudi 30 Avril une visite surprise à Tunis pour discuter avec les différentes parties libyennes. Son bureau à Bruxelles a publié un communiqué « de séries de contacts et de rencontres avec différentes parties participante au dialogue dirigé par l’UE. Selon le site menafn.com, un gouvernement d’Union Nationale verra le jour en Libye les semaines prochaines.

Cette accélération du processus politique est due à l’accroissement des menaces terroristes et du trafic de migrants qui posent d’énormes problèmes sécuritaires à l’Europe. Un sommet de l’UE a en effet été tenu en urgence la semaine dernière et a décidé de recourir à l’intervention militaire pour stopper le trafic des migrants.

Mogherini a aussi rencontré le ministre tunisien des affaires étrangères Taïeb Baccouche pour discuter des relations bilatérales entre la Tunisie et l’UE.