Le procureur du tribunal de Catania en Sicile a accusé Mohammed Ali Malek, un tunisien de 27 ans d’avoir dirigé son bateau de pêche transportant des immigrés.

Pour les procureurs en charge de l’enquête, l’homme a provoqué le naufrage en surchargeant son navire et se montrant incapable de le manoeuvrer à l’approche d’un cargo portugais venu le secourir, et avec lequel il est entré en collision.

Le bilan du naufrage est officiellement de 24 morts et 28 survivants mais le nombre des disparus est estimé à environ 800 par les organisations humanitaires internationales.

Les migrants avaient payé entre 500 et 1.000 dinars libyens pour leur passage, selon les enquêteurs. Ils ont été gardés enfermés, certains pendant un mois, dans une usine désaffectée près de Tripoli avant d’être transportés par petits groupes jusqu’au bateau.

Le consulat de Tunisie en Sicile n’a fait aucune déclaration s’agissant d’un ressortissant tunisien sur qui pèsent de lourdes charges.