Ahmed Jamhour, porte-parole du ministère de la Justice (gouvernement de Tobrouk), a indiqué que « les services de sécurité ont arrêté au cours de la période écoulée cinq éléments armés extrémistes qui ont avoué lors de l’enquête avoir éliminé dans le cadre de leur groupe extrémiste les deux journalistes tunisiens Sofien Chourabi et Nadhir Guetari ».

Sofien Chourabi et Nadhir Guetari ont été enlevés le 8 septembre dernier près de la ville de Ajdabiya (Est de la Libye).

Daech avait annoncé le 9 janvier dernier leur exécution alors que les autorités tunisiennes avaient mis en doute cette version.