Le gouvernement de Hbib Essid semble vouloir frapper fort en décidant de limoger d’un seul coup plusieurs responsables sécuritaires de la région de Tunis. Le Président du gouvernement après une visite surprise nocturne a décidé de « couper » les branches pourries du système sécuritaire, mais uniquement au niveau du district du grand Tunis. Ainsi a-t-il limogé sans ménagement, le directeur du district, le chef de la police du Bardo, le chef de la police de la zone de Sidi El Bechir dans le Tunis intra-muros, le directeur de la police de la circulation, le directeur de la sécurité touristique, Le chef de la brigade de renseignement, ainsi que d’autres subalternes.

Ce coup de balais arrive après la déclaration du Président de la République au magazine français Paris Match où il a parlé de défaillance au niveau du système sécuritaire, notamment l’absence de coordination entre les services du renseignement et l’exécutif policier. Il est fort probable que les limogeages vont se poursuivre à d’autres niveaux et dans d’autres régions.