Plusieurs citoyens de la région de Jendouba continuent à exprimer leur mécontentement quant aux mesures décidées par le gouvernement au profit de la région, mesures qu’ils considèrent insuffisantes et dérisoires.

Les habitants de Boussalem entendent continuer leur protestation qui irait jusqu’à une grève générale le Lundi 16 Mars.

A rappeler qu’un conseil ministériel réuni le 10 mars courant et réservé à l’étude de la situation dans le gouvernorat après les dernières inondations, a décidé :

  • L’achèvement de l’évaluation des dégâts ayant endommagé les logements, l’agriculture et les centres commerciaux.
  • L’intervention rapide pour réparer les dégâts sur les routes, les voies et les établissements techniques.
  • Le curage des vallées au niveau des points noirs.
  • L’allocation d’environ 40 millions de dinars pour la réparation des dommages sur les routes du gouvernorat.