Suite au communiqué du Syndicat national des journalistes tunisiens, mercredi 18 février 2015, condamnant les agressions qui ont visé des journalistes lors de l’exercice de leurs fonctions, le chef du gouvernement, Habib Essid a chargé le Ministre de l’Intérieur d’ouvrir une enquête et de suivre ces cas d’agressions, cas par cas.

Le gouvernement réitère, dans un communiqué ce jeudi 19 février, son soutien continu à la liberté de la presse, et affirme son engagement à fournir toutes les garanties pour permettre aux journalistes de travailler dans les meilleures conditions.

La présidence du gouvernement appelle les journalistes à soutenir les efforts visant à établir la sécurité et la stabilité et à éliminer le fléau du terrorisme, ajoute le communiqué.