Le géant pétrolier français Total a annoncé jeudi avoir remporté une participation de 10% pour une durée de 40 ans dans le cadre du renouvellement d’une importante concession pétrolière à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis.
Cette importante concession, dont le renouvellement faisait l’objet d’âpres négociations depuis des années, regroupe les quinze principaux gisements de pétrole terrestres d’Abou Dhabi, et représente plus de la moitié de la production d’or noir des Emirats arabes unis, qui fait partie des dix plus gros producteurs mondiaux d’hydrocarbures.

A elle seule, cette concession devrait générer une production d’environ 1,6 million de barils par jour en 2015, l’objectif étant de la porter à 1,8 million de barils par jour, rappelle Total dans un communiqué.

Le groupe français détenait 9,5% de la concession initiale, d’une durée de 75 ans et qui avait expiré l’an dernier.

Comme le groupe le souligne dans son communiqué, Total est la première compagnie étrangère sélectionnée pour le renouvellement de cette concession, dont le renouvellement aiguise l’appétit de toutes les «majors» pétrolières depuis plusieurs années.

L’ancienne concession était détenue à hauteur de 9,5% chacun par la compagnie américaine Exxon, l’anglo-néerlandaise Shell, la britannique BP et Total, et de 2% par le groupe portugais Partex, tandis que la compagnie pétrolière nationale d’Abou Dhabi, l’ADNOC, en charge de la production, en contrôlait 60%.

La nouvelle répartition du capital de la concession, et le sort réservé aux anciens partenaires internationaux de l’ADNOC, n’ont pas été précisés par Total.

AFP