D’une certaine manière, les choses sont simples : Les Tunisiens ont besoin de sécurité, de sérénité, et de calme pour retrouver confiance dans l’avenir de leur pays. La Tunisie a besoin de stabilité politique pour relancer son économie. Les entrepreneurs ont besoin de visibilité pour investir et créer des emplois.

Ces trois impératifs ont été au cœur du choix des citoyens aux législatives. En donnant une majorité à Nida Tounès, ils ont indiqué le type de société qu’ils privilégiaient. Mais ce n’est qu’une majorité relative. Dans un souci de cohérence et d’efficacité, ils vont devoir confirmer et amplifier leur vote lors de l’élection présidentielle. Au fond de nous, nous le savons : il est plus sain et plus logique que le Président et le premier ministre partagent les mêmes valeurs afin de travailler en harmonie, sans arrière-pensées, ni rivalités. Cette cohésion est la garantie d’un pouvoir fort, capable, de mettre en place les réformes indispensables à la relance économique. Certains pourraient craindre le risque d’un retour d’un pouvoir totalitaire. C’est totalement ignorer la nouvelle constitution qui interdit toute dérive anti-démocratique et offre une vraie tribune à l’opposition. Certes, les vainqueurs des élections législatives sont condamnés à établir des compromis et à rechercher le consensus. Mais c’est eux qui doivent être à la manœuvre et les promoteurs d’un pacte national susceptible de rassembler le plus grand nombre.

Personne ne doit l’oublier : Les Tunisiens sont lassés des interminables joutes verbales, des petites phrases à l’emporte pièce et de sempiternelles combinaisons de couloirs. Ils veulent un projet ambitieux, une stratégie claire et offensive afin de sortir du marasme actuel.

Toutes ces raisons conduisent à penser que Béji Caïd Essebsi est l’homme de la situation. Lui est capable d’être le Président de tous les Tunisiens, de rétablir la notoriété de l’Etat, à l’intérieur comme à l’extérieur, et de restaurer la confiance. Son expérience, sa sagesse, sa vision pour le pays et son programme en font la personnalité capable de concilier tradition et modernité et de relancer le pays dans un climat apaisé. Enfin, le choisir, c’est donner les moyens à son parti, Nidaa Tounès, de tenir ses promesses et ses engagements.

Alors une fois encore, il faut voter utile.