Dans une interview accordée dimanche 14 décembre à Al-sharq al awsat insinue que son ex-parti Ennahdha va rejoindre le gouvernement que formera Nidaa Tounes et que c’est la raison de sa démission. Il affirme ses divergences avec la stratégie du parti de Ghannouchi qu’il accuse de s’allier avec les hommes de l’ancien régime qu’il qualifie d’anti-démocratiques sans les nommer faisant allusion probablement à Beji Caïd Essebsi. Il n’a pas démenti ses intentions de constituer un nouveau parti islamiste.